Partagez | 
 

 Un de moins [Pv Dvarim ♪]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ombe Hyde
Administratrice
Administratrice
avatar

Messages : 56
Age : 21
Pseudo habituel : Automnal

MessageSujet: Un de moins [Pv Dvarim ♪]   Jeu 8 Sep - 7:35

  • Je n'étais arrivée qu'hier ; mais, du peu que j'en avais vu, Etha ne me semblait pas être une île particulièrement chaleureuse. Les classes sociales y étaient délimitées avec tant de force que certains quartiers étaient entièrement réservés aux quartiers les plus nobles. Ceux qui ne n'habitaient pas dans le quartier le plus huppé vivaient généralement dans la misère. Et puis il y avait cette histoire ; ces hommes traités comme des moins que rien, théoriquement libre mais totalement irrespectées. Cet aspect des choses réveillait en moi une colère sourde. Chaque homme avait besoin de liberté, et si celle que je tentais d'obtenir n'était pas du même genre, la leur était encore bien plus primordiale.

    Je parcourais les quelques rues au pas de course. Coleen Palace, Coleen Boulevard, Rue de la Reine Seyforth. Les noms des précédentes souveraines... Je ne me sentais pas à ma place ici. Ce lieu semblait tellement soigné, impeccable, que je m'y sentais terriblement sale et mal coiffée. Ce qui quelque part devait être le cas ; les gens qui se tenaient ici, par ailleurs vêtus de bien étrange façon, m'observaient avec des yeux curieux.

    Des éclats de voix retinrent mon attention. Des cris. Me mettant brusquement à courir, je ne tardais à atteindre la Rue Hammon ; deux hommes s'y trouvaient. Un rictus dédaigneux se dessinait sur les lèvres du premier, tandis que le second tentait de nettoyer les détritus qui sortaient d'un sac poubelle éventré. Lorsqu'enfin il eut finit, l'autre homme lui envoya un coup de pied dans l'estomac. Étouffant un gémissement, l'esclave – parce que ça ne pouvait être que cela – recommença, impassible, sa corvée. Je fermais les yeux, serraient les poings. J'avais toujours proclamé le manque de liberté à Vengelys ; mais en comparaison à Etha, mon île natale me semblait être construite sur la plus complète des liberté.

    Une voix criait en moi que je ne devrais mieux pas y aller. Les esclaves dans ce genre étaient nombreux à Etha, et je ne pourrais pas tous les sauver. A quoi bon risquer ma vie ? Une misérable action de ce genre n'aurait probablement aucun impact sur la façon dont étaient traités ces hommes.
    Oui, mais au moins, elle aurait le mérite de gâcher la journée de cet être abominable, qui traitait l'un de ses égal comme un chien. Et encore, même un vieux chien serait mieux traité.

    Je m'approchais lentement, tandis que l'esclave continuait sa corvée. Son maître me lança un regard soupçonneux, avant de se désintéresser de moi ; grave erreur. Bondissant, je lui collais mon point sur la figure, pleine de rage.


    - Personne n'a le droit d'être traité comme ça ! hurlais-je, hors de moi. Ou... toi, peut-être. Probablement accepterais-tu d'être maltraité de la sorte...

    Avec un sourire mauvais, je sortais la dague qui était fixée à mon poignet. Si elle était visible a n'importe quel œil averti, mon interlocuteur ne semblait pas avoir pris conscience de sa présence. Je glissais doucement la lame près de sa gorge, et approchais mes lèvres de son oreille.

    - Ramasse, murmurais-je sans dissimuler la satisfaction qui transparaissait dans ma voix.

    Ma « victime » commença lentement à se baisser, tandis que l'esclave contemplait d'un œil ahuri la scène : son maître faisait les corvées. Il restait planté là, surpris, ne sachant qu'en penser. Lorsque l'on passe sa vie au service de quelqu'un, il est compréhensible de ressentir un léger doute lorsqu'enfin une chance s'offre à vous de vous échapper.


    - Mais, bon sang, FONCE ! ai-je crié.

    L'esclave qui n'en était plus un détalla sans demander son reste. De son côté, son maître étouffait quelques jurons en terminant de ramasser les déchets ; lorsqu'il eut enfin finit, je lui lançais un rapide « bon travail » sur un ton moqueur, et filais sans attendre. Mais l'homme en question beugla quelques ordres, et je lançais un regard quelques mètres derrière moi ; quatre hommes, à la morphologie comparable à celle d'une armoire à glace, s'étaient lancés à mes trousses. Évidemment, j'aurais dû m'en douter. Ce genre de personne ne se laissait pas ridiculiser impunément, et possédait plusieurs plusieurs personnes à leur service.

    Je courrais de plus en plus vite, craignant simplement de manquer d'endurance. Mes longues courses sur les toits de Vengelys m'avaient, certes, largement entraînée, mais j'avais à ma suite plusieurs gros paquets de muscles ; je n'étais pas de taille. Vint un moment où le souffle commença à me manquer et, inexorablement, je commençais à ralentir. La distance entre moi et mes poursuivants s'étrécissait de secondes en secondes, et si je ne trouvais pas rapidement une solution, j'allais y laisser la peau.

    Je fronçais les sourcils. A quelques mètres de moi, un jeune homme dont l'âge devait être à peu près égal au mien courait à perdre halène, en jetant derrière lui le genre de regard qu'on utilise lorsqu'on est poursuivit. Les mêmes que ceux que je lançais de temps à autres aux grosses brutes qui me faisaient la chasse. Bientôt, le bruit s'intensifia ; des bruits de pas. Derrière l'inconnu, plusieurs hommes accouraient, l'air manifestement en colère.
    Bientôt, le jeune homme et moi nous sommes retrouvés dos-à-dos. De chaque côté, une masse de types qui semblaient profondément nous en vouloir.


    - Il semble que nous ayons un problème, murmurais-je d'un ton embarrassé.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un de moins [Pv Dvarim ♪]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interdit aux moins de 18 ans
» Réglage du PC pour consommer moins
» Dagon Nysrock, démon, du moins pour le moment...
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [PV Alh]
» Deux roses enlacées [ Déconseillé aux moins de 16 ans ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« BEYOND THE SILVER SEA » :: 

♪ Etha

 :: En Haut :: Rue Hammon
-
Sauter vers: